Une belle édition pour les 20 ans des Voiles de Saint-Tropez

0
9
06/10/2018, Saint-Troepz (FRA,83), Les Voiles de Saint-Tropez 2018, Jour 7

La 20è édition des Voiles de Saint-Tropez s’est terminée pour les les 4 000 équipiers qui ont courus toute la semaine.

Magic Carpet3 et Lyra ont poursuivi jusqu’au bout leur cordial et viril affrontement. Deux parcours bananes étaient au programme dans des conditions de vent et de mer optimum. Malgré un passage devant le Jury International, et une disqualification dans l’ultime manche, le 80 pieds Lyra est le vainqueur du Trophée BMW.

Les Mini Maxis intouchables
Point de surprise chez les grands IRC A, les Mini Maxis de 72 pieds ont régné sans partage, et la lutte pour la victoire s’est vite circonscrite à un duel entre Jethou et le nouveau plan Botin Cannonball à l’italien Dario Ferrari. Ce dernier, épaulé du spécialiste de la Coupe de l’America Sébastien Col, remporte trois des quatre manches validées et triomphe au général, au terme de régates véritablement disputées au coude à coude, l’issue se jouant à chaque fois en secondes. On notera le très bon comportement du nouveau venu aux Voiles, l’italien Twin Soul B, un Mylius 80 très performant. Vainqueur hier, Wallino complète le podium.

Gladiator en costaud
On attendait beaucoup des joutes à couteaux tirés promises par les IRC C, groupe qui rassemble des voiliers d’une quinzaine de mètres taillés pour la course et la performance comme les TP 52 et autres Swan 50. Les favoris étaient au rendez-vous, et on célèbre au sommet des « charts » le TP 52 Britannique Gladiator (Tony Langley) qui s’impose sur le fil, ne laissant aujourd’hui à personne le privilège de franchir la ligne d’arrivée en tête. Le A 40 RC Team Chalets de Philippe Saint André ne s’incline qu’au nombre de victoires. Le vainqueur de ce groupe très dense en qualité comme en quantité (32 bateaux) sera récompensé demain du Trophée Edmond de Rothschild.

Les yachts Classiques ont fait le spectacle dans le golfe
Un air limpide, un golfe parcouru de longs frissons, et un joli vent majoritairement à l’est ont habillé le si photogénique rivage tropézien des parures idéales pour accueillir 120 majestueux yachts Classiques. Leurs évolutions, mélanges de voiles auriques ou bermudiennes, ont été un enchantement capté par des centaines de photographes internationaux. Vedettes parmi les vedettes, les 20 splendeurs signées du maitre William Fife. Leur groupe, réuni sous la bannière du Jubilé Fife, a mobilisé les attentions tout au long de cette belle semaine Tropézienne. Le cotre aurique de 1908 Viola, barré par le « Ministe » Rochelais Fabien Desprée triomphe – et décroche donc le très convoité Trophée Rolex – à l’issue d’une formidable empoignade face au véloce8 m JI Suisse Carron II et le sublime cotre de 1898 Kismet. Hispania signe une belle 6ème place au sein de ce groupe star. Il devance ainsi les 3 autres 15 mètres J.

En Bref
Merci André
Il a, 18 années durant, affiché sa silhouette altière de commandeur dans les coulisses et à la tête des Voiles de Saint-Tropez. André Beaufils a, l’hiver dernier, confié la barre de la Société Nautique de Saint-Tropez à Tony Oller. Il demeure le premier admirateur des Voiles dont il souhaite voir poursuivre leur évolution avec pour seul credo, le plaisir des régatiers. « J’ai pris beaucoup de plaisir durant ces 18 ans. J’ai scrupuleusement respecté ce qui m’apparaissait être l’esprit, la conception de Patrice de Colmont, à savoir fairplay sur l’eau, et convivialité à terre. Pas d’autre motivation que le plaisir, pour tout le monde, et surtout pas le profit! J’ai apporté ma modeste contribution, et la machine qui fait tourner les Voiles est toujours là. On n’a jamais changé que le Président. Tony apportera sa touche personnelle. J’espère lui avoir transmis cet esprit qui nous tient tant à coeur, loin du travers mercantile. La fête existe grâce aux régatiers, qui continueront de venir, comme en atteste la longueur de la liste d’attente. Je ne me préoccupe pas de savoir ce qu’ont été les Voiles ; les Voiles seront! et cela suffit à mon bonheur. »