2017 EFG Sailing Arabia - The Tour Muscat

Une brise d’environ 20 nœuds et une mer fouettée par le vent mettront les équipes représentant Oman, le Koweït, la Suisse, l’Allemagne, la France, la Grande-Bretagne et l’Italie très tôt à l’épreuve, alors qu’elles s’engagent dans le premier round de la première course au large d’Arabie.

La course de 105 milles nautiques de nuit entre la capitale d’Oman, Mascate, et Sohar, au Nord, est la première des cinq étapes de course au large éreintantes qui composent cette course de 763 milles nautiques autour du Golfe Persique.
Après avoir signé leur troisième victoire consécutive sur l’EFG Sailing Arabia – The Tour en 2016, l’équipe favorite d’EFG Bank Monaco (MON) débutera la course en 2017 avec le maillot de l’équipe à battre, malgré l’absence de son skipper habituel Sidney Gavignet, en raison d’une blessure au genou.
Mais le marin français Thierry Douillard, qui succède à Sidney Gavignet, affirme que son équipage, qui compte à son bord l’ancien champion du monde de match racing qui sera à la barre, Mathieu Richard, devra travailler dur pour maintenir son taux de victoires impressionnant.
« La course sera difficile, le niveau cette année est très élevé », a déclaré le très expérimenté Thierry Douillard.
« Nos grands rivaux Team Averda, Team Al Mouj Muscat et Team Renaissance sont de retour plus forts que jamais, et il y a une nouvelle équipe Italienne à surveiller de près aussi.
« Sidney va nous manquer, mais nous avons un très bon remplaçant avec Mathieu Richard. Sidney a mené cette équipe à la victoire trois fois, et nous pensons que nous avons ce qu’il faut pour faire un autre résultat cette année. »
Après avoir remporté la première série de régates in-port et la première étape de large l’an dernier, avant de décrocher la troisième place au classement général, le jeune équipage de Team Averda (GBR) est déterminé à se positionner pour la première place.
« Nous sommes partis presque trop vite l’année dernière », a déclaré Andrew Baker, qui remplace Marcel Herrera, blessé, en tant que skipper. « Nous avons démarré très fort, mais nous avons levé le pied un peu après.
« Quand vous êtes devant, vous réfléchissez trop parfois, mais si vous êtes deuxième, vous continuez à pousser pour cette première place. Cela nous démange d’aller sur l’eau maintenant, et de voir comment chaque équipe va se comporter. »
La régatière Olympique Annemieke Bes, skipper de l’équipage 100% féminin DB Schenker (GER), explique que la partie cruciale de la première étape viendra dans les premières heures de demain, lorsque le vent finira par tomber.
« C’est un départ de course au taquet, mais nous sommes prêtes pour cela », a déclaré Bes, qui comptera sur la navigatrice Britannique dans la dernière Volvo Ocean Race, Libby Greenhalgh, pour l’aider à choisir la bonne tactique.
« Avec les vents forts ce sera un test précoce pour nous, mais je suis confiante que nous allons faire une bonne étape.
« Vers la fin le vent va tomber et nous devrons choisir entre toucher le vent près de la terre, ou rester plus au large. Ce pourrait être le moment clé. »
Les courses in-port prévues à Mascate ont été annulées aujourd’hui alors que plusieurs bateaux ont subi des dégâts mineurs pendant une course d’entrainement. La première étape doit commencer peu après que les dommages soient réparés.
Avant de quitter Mascate, les équipages se sont rendus sur la plage d’Al Seeb pour ramasser les ordures dans le cadre de l’engagement pris par l’EFG Sailing Arabia – The Tour pour protéger les mers d’Oman.
Le premier de plusieurs nettoyages de plage qui auront lieu durant l’EFG Sailing Arabia – The Tour, et qui suit le lancement d’une nouvelle initiative de conservation de la faune et de la flore marines des organisateurs de la course, Oman Sail, et de la société de gestion intégrée des déchets, Averda, pour éduquer les jeunes Omanais quant à la gestion des déchets.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here