Enda O’Coiennen devrait arriver ce week-end aux Sables à bord du Souffle du Nord – Kilcullen Team Ireland et en terminer de son Vendée Globe. Les Sables vous invite à vous inscrire pour être tenu informé de son arrivée et venir l’accueillir pour fêter une magnifique aventure de cet irlandais au caractère bien trempé reparti d’Auckland pour boucler son Everest des Mers. Un périple, un voyage, une aventure que le natif de Galway âgé de 63 ans assume et encaisse comme un cadeau de la vie.

Autour de lui le Projet Imagine et le Souffle du Nord avec Thomas Ruyant qui ont mobilisé les nordistes à s’engager. La plateforme internet du (re)Tour du Monde (www.leretourdumonde.com), imaginée par l’association Le Souffle du Nord, comptabilise plus de 60 initiatives solidaires et utiles.

Message du Bord du 16 mars

En ce jour de la Saint Patrick j’ai eu la surprise de recevoir un appel par téléphone satellite de Mr Michael D. Higgins, le Président de l’Irlande !

Comme d’habitude j’ai répondu « Association des Résidents de l’Atlantique Sud, Bonjour ! ».
Un peu interloqué, mon correspondant était à 2 doigts de raccrocher mais heureusement j’ai très vite corrigé mon erreur. Evidemment j’aurais dû dire « Association des Résidents de l’Atlantique Nord, Bonjour ! »… étant donné que je venais tout juste de passer l’Équateur !

Cette traversée de l’Équateur a été un moment magique !
Tout d’abord avec le roi Neptune et toute sa cour, qui se souvenaient très bien de ma dernière visite, m’ont reçu en audience spéciale où ils m’ont souhaité une chaleureuse bienvenue ! Ensuite le président Higgins m’a félicité par téléphone pour mon expédition. J’ai reçu cela comme un grand honneur qui nous était accordé, non seulement pour votre humble skipper, mais aussi pour nos partenaires et amis qui ont soutenu ce projet et l’ont rendu possible !

Nous avons parlé durant une dizaine de minutes sur différents sujet qui allaient du succès de sa récente visite en Nouvelle-Zélande pour célébrer la Saint Patrick jusqu’au fait que ce jour était aussi celui de la fête nationale de l’île de Montserrat dans les Caraïbes. Il faut dire que la grande majorité des dirigeants de plantations de canne à sucre étaient irlandais, et que les esclaves qui travaillaient dans ces plantations avaient choisi ce jour là pour se révolter étant donné que tous les dirigeants étaient occupés à faire la fête.

Si vous faites partie des lecteurs du carnet de bord de mon voyage, je vous remercie du fond du cœur de votre intérêt ! Le journal « The Sunday Independant » m’a annoncé qu’il republierait le prochain article du carnet de bord. Alors plutôt que de vous partager mes états d’âme comme d’habitude, je vais en profiter pour lancer aux Irlandais un appel pour un projet très spécial.
J’ai l’honneur de faire partie d’un grand projet pour lequel j’ai choisi d’être un ambassadeur autour du monde.Parce que j’ai eu la chance de réussir dans les affaires, j’ai pu les soutenir personnellement en tant que donateur. La Kilcullen Team Ireland, et notre projet Vendée Globe, avaient l’objectif d’aider à faire connaître le projet Atlantic Youth Trust au niveau irlandais, mais aussi au niveau international.

C’est un honneur pour moi de m’engager pour jouer un rôle dans ce projet. Mon père, que Dieu le bénisse, me disait toujours : « Tu devrais à ton tour redistribuer un peu de ce que tu as reçu… ». J’ai le plaisir d’aider comme je le peux cette association. Feriez-vous vous aussi quelque chose pour elle ? Maintenant ?

La mission d’Atlantic Youth Trust est claire : permettre à des jeunes de découvrir la mer, l’océan, et l’aventure !

Enfant, j’ai toujours eu des problèmes à l’école, j’étais un gamin « difficile »… Puis j’ai eu la chance d’être sélectionné pour aller sur Asgard 1, un bateau-école, ça a changé ma vie ! Peut-être diriez-vous que je suis toujours un peu difficile et que j’ai toujours des problèmes – peut-être d’une autre sorte – mais ce n’est pas à moi d’en juger.
Quoiqu’il en soit, Asgard 2, qui était un bateau d’Irlande du Nord a sombré et comme l’Irlande était à ce moment là en pleine crise, il n’y avait aucune possibilité de reconstruction.

Pour l’initiation des jeunes à la vie maritime, ça a été une tragédie. Nous n’avions plus aucun bateau-école ou structure professionnelle intégrée au système éducatif pour emmener les jeunes en mer, leur faire découvrir les métiers de la mer et aider dans leur développement personnel.
Mais comme c’est souvent le cas, des tragédies naissent les chances. Avec Atlantic Youth Trust, nous avons vu l’opportunité d’aller identifier, tout autour du monde, qui avait le meilleur modèle pour cela. De généreux donateurs ont aidé à financer un programme qui a permis d’auditer les projets de 16 pays et de financer la tenue de réunions publiques pour construire un projet à 30 ans.

Atlantic Youth Trust veut s’équiper d’un 3 mâts-école de classe mondiale. Il sera conduit par des professionnels et supporté par une très large communauté de bénévoles irlandais.
D’où qu’il vienne en Irlande et quel que soit sa classe sociale, tout jeune aura l’opportunité de candidater pour vivre une aventure océane sur ce vaisseau.

Lors de notre recherche mondiale, le modèle néo-zélandais a émergé, avec un climat similaire dans l’île du Sud et une population comparable. Atlantic Youth Trust avait trouvé son modèle avec l’association Spirit of Adventure. Nos contacts avec eux sont excellents, ils sont très aidant et nous avons déjà eu plusieurs échanges d’expériences.

Le modèle économique nous promet un retour sur investissement très important en considérant les débouchés pour nos jeunes en tant que futurs professionnels de la mer, au développement de l’industrie marine, tourisme, et bien plus…

En théorie mon tour du monde est quasi-complet !
L’Équateur marque le début de la fin de ce qui aura été une aventure extraordinaire et un défi fantastique avec des rencontres très inattendues comme celle avec Le Souffle du Nord et Le Projet Imagine !

Comment aurions-nous pu imaginer lors du début des Sables d’Olonne que nous étions destinés à terminer ensemble ce beau projet. Eux qui faisaient ce tour du monde « dédié à tous ceux qui s’engagent » avec le colibri géant dans leur voile, et Team Ireland, engagé à promouvoir Atlantic Youth Trust et l’espoir de faire connaître la vie maritime à nos jeunes.

Quelle aventure, quelles rencontres, quelles opportunités !!!

Allez ! Ce n’est pas encore fini !
Il reste à passer le Pot-au-noir, les Alizés, les Caraïbes, et le contournement de l’anticyclone des Açores pour arriver début Avril aux Sables d’Olonne…
On aura bien mérité une sacrée fête… Les murs vont trembler !!!

Sans oublier une visite à tous les supporters et partenaires du Souffle du Nord à Dunkerque quelques jours/semaines après… On m’a dit tellement de bien de l’ambiance du Nord que j’ai hâte d’y être !!!