Armen Race. Sept IMOCA au départ ce jeudi !

Départ Bermudes 1000 Race - Douarnenez - 09 mai 2019 - Fabrice Amédéo, Newrest - Art&Fenêtres. Photo Photo : Simon Jourdan

Sept IMOCA participeront à l’Armen Race dont le départ sera donné jeudi à 16h pour un parcours technique d’environ 300 milles le long des côtes atlantiques. Bien que non inscrite au calendrier des Globes Series, l’ArMen Race sera pour les sept skippers IMOCA une belle occasion de se confronter et d’engranger de l’expérience en mode course. Une épreuve en équipage d’un peu plus de 300 milles. Au départ et à l’arrivée de La Trinité-sur-Mer, le parcours mènera les concurrents de la pointe de Penmarc’h à l’île d’Yeu en passant par l’archipel des Glénan et le sud de Belle-Ile.

Six hommes, une femme, trois foilers
Les sept IMOCA seront menés par des équipages d’au moins trois personnes. Compte tenu du type de parcours, très technique, les IMOCA plus anciens auront leur mot à dire face aux trois foilers plus récents (Initiatives Cœur de Sam Davies, Newrest-Art & Fenêtres de Fabrice Amedeo et Prysmian Group de Giancarlo Pedote). Parmi les inscrits, on retrouve le « local de l’étape », Fabrice Amedeo, dont le bateau est basé à la Trinité-sur-Mer. En lice également, cinq autres marins ayant bouclé la Bermudes 1000 Race : Giancarlo Pedote, Sam Davies, Stéphane Le Diraison, Damien Seguin et Manuel Cousin. Quant à Romain Attanasio, après avoir remporté le Tour de Belle-Ile en monocoque, il espère bien à nouveau briller en équipage.

« Toute confrontation est bonne à prendre »
L’ArMen Race n’est pas inscrite au calendrier des Globe Series, le Championnat du Monde IMOCA, mais cela ne freine pas les ardeurs des marins inscrits. « C’est important d’y être, toute confrontation est bonne à prendre », souligne Giancarlo Pedote, 3e de la Bermudes 1000 Race. « Je suis nouveau dans la classe IMOCA, je dispose de mon bateau depuis peu de temps et j’ai besoin de prendre part à un maximum de courses pour progresser, tester de nouveaux réglages, augmenter la rapidité dans les manœuvres… Le parcours dans des eaux qu’on connaît bien sera sympa, avec des effets de site à exploiter »

Romain Attanasio est du même avis : « De la confrontation, de la navigation à haut niveau, c’est tout ce dont nous avons besoin. Il n’y a pas de meilleur entraînement que de faire des régates. J’ai manqué la Bermudes 1000 Race pour des raisons de timing et maintenant je participe à toutes les courses possibles. Je vais notamment profiter de l’ArMen Race pour tester de nouvelles voiles. Ces régates en équipage sont intéressantes car elles permettent d’embarquer des personnes qui ont une autre approche et peuvent donc avoir des idées intéressantes. »

Pour Sam Davies, l’ArMen Race permettra d’embarquer Paul Meilhat, son co-skipper pour la Transat Jacques Vabre, ainsi que des membres de son équipe technique. « J’ai la chance d’avoir une équipe dans laquelle les préparateurs sont aussi des régatiers. L’ArMen Race est une belle occasion pour eux de voir comment se comporte le bateau en mode course », explique la navigatrice britannique. « Après notre chantier d’hiver ambitieux, nous avons besoin de continuer à régater. C’est génial de prendre part à une course comme celle-ci, qui mélange les professionnels et les amateurs. »

Fabrice Amedeo sera lui aussi bien accompagné puisqu’il embarquera notamment Armel Tripon, qui mettra prochainement à l’eau un IMOCA neuf, ainsi qu’Alan Pennaneac’h de la voilerie North Sails. « Je m’entoure de personnes de qualité pour pouvoir travailler les réglages et progresser dans mon appréhension fine de la machine », précise Fabrice. « Nous allons faire de notre mieux, sachant que la météo ne sera pas en notre faveur, car nous naviguerons principalement dans du petit temps. Tous les concurrents auront leur chance ! »

Arnaud Boissières, blessé, a dû renoncer
Huit IMOCA étaient inscrits à l’ArMen Race mais Arnaud Boissières ne sera finalement pas au départ car il s’est fracturé la mâchoire. « Cette mésaventure n’est pas anodine et je dois passer par une opération pour me rétablir », explique Arnaud. « Néanmoins elle ne remet pas en cause les futurs entraînements avec mon co-skipper Xavier Macaire, ni ma participation à la Rolex Fastnet Race puis la Transat Jacques Vabre. Je vais tout mettre en œuvre pour récupérer le plus rapidement et le plus efficacement possible et profiter de cette période pour parfaire et optimiser ma préparation sur des sujets connexes liés à la performance en course. »

Les inscrits à l’ArMen Race 2019 en IMOCA :
– Fabrice Amedeo (Newrest-Art & Fenêtres)
– Romain Attanasio (Pure)
– Manuel Cousin (Groupe Setin)
– Sam Davies (Initiatives Cœur)
– Stéphane Le Diraison (Time For Oceans)
– Giancarlo Pedote (Prysmian Group)
– Damien Seguin (Groupe Apicil)