Amélioration du Multi50 Arkema, Raphaël Lutard à la barre du Mini Arkema

@ Vincent Olivaud / Team Arkema Lalou Multi

Chantiers d’optimisation pour le Multi50 et le Mini 6.50, organisation sportive repensée au sein de l’écurie, objectif de victoire dans la Route du Rhum pour Lalou Roucayrol, arrivée d’un nouveau skipper à la barre du Mini… Après une saison 2017 réussie avec notamment une victoire sur la Transat Jacques Vabre et une 6e place sur la Mini-Transat, le Team Arkema Lalou Multi s’apprête à vivre une année 2018 excitante.

Cure de jeunesse pour le Multi50 Arkema
À l’issue de la Transat Jacques Vabre remportée par Lalou Roucayrol et Alex Pella, le Multi50 Arkema est rentré du Brésil par cargo et, depuis mi-février, mis en chantier à Port-Médoc. « Il s’agissait d’abord de faire une grande vérification de l’état structurel du bateau et du vieillissement des matériaux », explique Lalou. « Nous n’avons rien trouvé de suspect malgré les nouveaux efforts induits par les foils lors de la saison 2017. Notre Multi50 est sain au niveau de la structure, ce qui est rassurant pour la suite. » Ce chantier hivernal est l’occasion d’un entretien général d’envergure au niveau de l’accastillage et du gréement dormant, et de l’adoption de voiles neuves aux profils optimisés. Autre axe d’amélioration : l’optimisation énergétique avec l’installation de panneaux solaires et d’une éolienne pour fournir toute l’énergie nécessaire, ainsi qu’un nouveau système permettant de charger plus rapidement les batteries lithium ; le gasoil ne sera désormais embarqué qu’en réserve. Lalou Roucayrol : « On s’y retrouve en terme de poids et c’est un souhait légitime de la classe Multi50 que de favoriser les énergies renouvelables. Cela nous semble important d’impulser le mouvement. »

L’évolution de l’électronique et de l’informatique embarquée constitue le dernier aspect de ce chantier, et non des moindres. « En collaboration avec la société MadIntec, nous poursuivons les acquisitions de données sur la centrale de navigation et nous travaillons sur le pilote automatique. C’est un aspect essentiel pour performer en solo », précise Lalou. La remise à l’eau d’Arkema est prévue fin mars.

« Prêts à gagner la Route du Rhum ! »
Toutes ces optimisations permettront de disposer d’un bateau à 100 % de son rendement pour la saison 2018 avec en point d’orgue la Route du Rhum (départ de Saint-Malo le 4 novembre). D’ici-là, le programme de préparation sera complet avec une présentation du Multi 50 Arkema au salon nautique d’Arcachon mi-avril puis des participations en équipage au Grand Prix Guyader et au Grand Prix de l’École Navale (avec Alex Pella à bord) en mai, puis au Record SNSM en juin. Le 23 juillet, Lalou Roucayrol prendra en solitaire le départ de la Drheam Cup. « Ce sera un rendez-vous très important, qualificatif pour la Route du Rhum. Le parcours sera technique puisque nous partirons de la Trinité-sur-Mer avant de contourner le Fastnet et d’arriver à Cherbourg », détaille le skipper du Multi50 Arkema. Les deux dernières épreuves avant le Rhum seront le Trophée des Multicoques Baie de Saint-Brieuc et le Grand Prix Valdys, respectivement fin août et début septembre. En parallèle de ces épreuves, Lalou prévoit des phases d’entraînement en solitaire pour se présenter à Saint-Malo début novembre en forme optimale et bien en phase avec sa machine exigeante. « Ce sera ma quatrième participation à la Route du Rhum et j’ai toujours terminé sur le podium (deux fois 2e, une fois 3e) », rappelle-t-il. « Après les victoires sur la Québec/Saint-Malo en équipage en 2016 puis de la Transat Jacques Vabre en double en 2017, nous sommes sur une pente ascendante. Il est temps de gagner cette course pas comme les autres ! »

Une nouvelle organisation sportive au sein de l’écurie
La saison 2018 est également marquée par un nouvel organigramme au sein du Team Arkema Lalou Multi. Skipper du Mini 6.50 aux couleurs d’Arkema 3 pour la Mini Transat 2017, Quentin Vlamynck prend du galon en devenant boat captain du Multi 50 et donc « bras droit » de Lalou Roucayrol. « Mon nouveau rôle consiste à gérer tout le côté technique du bateau, l’entretien, les relations avec les fournisseurs… Bref, il s’agit de soulager l’esprit de Lalou », explique Quentin. À sa plus grande joie, Quentin Vlamynck naviguera très souvent aux côtés de Lalou Roucayrol à l’occasion des convoyages et des entraînements en « faux solo ». Le jeune homme va en profiter pour monter en compétence sur le Multi50, tout en apportant un regard neuf et instructif pour Lalou. Une autre mission de Quentin consiste en la passation du Mini 6.50, désormais entre les mains d’un nouveau skipper…

Mini 6.50 Arkema 3 : Raphaël Lutard à la barre

Et c’est Raphaël Lutard, auparavant préparateur de ce bateau novateur, qui est l’heureux élu. Originaire du Bassin d’Arcachon, âgé de 22 ans, il s’apprête à relever un sacré défi en découvrant la course au large en solitaire. Il a pour lui une solide expérience en Laser puis en Open 5.70 et une excellente connaissance du Mini, dont il a suivi la construction, et secondant Quentin Vlamynck dans sa préparation à la Mini Transat. « C’est un gros tournant pour moi et un saut dans l’inconnu. Je ne ressens pas de stress mais plutôt une excitation positive. Ce sera une belle découverte », s’enthousiasme Raphaël qui pourra compter sur Quentin pour la prise en main en solitaire. Ensemble, ils participeront début avril à la première course de la saison, la Plastimo Lorient Mini 6.50 (250 milles en double). Suivront pour Raphaël trois autres courses en solitaire : la Pornichet Select (300 milles) et la Mini en Mai (500 milles) avant le point d’orgue de la saison 2018, Les Sables-Les Açores-Les Sables (2600 milles). « Je vais aussi devoir boucler un parcours de qualification de 1000 milles hors course », souligne Raphaël, qui va donc beaucoup naviguer cette année. L’an prochain, il relèvera le grand défi de la Mini Transat.

À noter que le Mini 6.50 est également en chantier. Pas de grosses modifications au programme mais une révision complète et un entretien nécessaires sur ce laboratoire flottant. Un allègement global est effectué et les safrans sont repensés pour induire moins de traînée hydro. Il s’agit donc surtout de limiter les freins à la performance. La remise à l’eau est prévue dans le courant de la semaine. L’excitante saison 2018 est bientôt ouverte !
Programme 2018 du Multi50 Arkema
Grand Prix Guyader – du 4 au 7 mai à Douarnenez
Grand Prix de l’École Navale – du 8 au 12 mai à Brest
Record SNSM – du 21 au 24 juin à St Nazaire
Drheam Cup Destination Cotentin – Départ le 23 juillet de La Trinité sur Mer (en solitaire)
Trophée des Multicoques Baie de Saint-Brieuc – Du 24 au 25 août
Grand Prix Valdys – Début septembre
Route du Rhum – Départ le 4 novembre de St Malo (en solitaire)
Programme 2018 du Mini6.50 Arkema 3

Plastimo Lorient Mini 6.50 -Départ le 6 avril de Lorient(en double)
La Pornichet Select – Départ le 21 avril de Pornichet
Mini en Mai – Départ le 22 Mai de La Trinité sur Mer
Les Sables-Les Açores-Les Sables – Départ le 22 juillet des Sables d’Olonne

Source : Arkema