Allmer Cup Alexis Loison mène la flotte

Jour 3 de la Grande Course de la Le Havre Allmer Cup 2018 - Le Havre le 19/06/2018 © Alexis Courcoux

La flotte de la Le Havre Allmer Cup est est encore à mi-chemin du Havre qu’elle devrait atteindre vers 23h. Alexis Loison est toujours en tête et semble calé. Après un passage éclair le long des côtes anglaises aujourd’hui, les marins ont viré Needles Fairway devant l’Ile de Wight en tout début d’après-midi et font route à vive allure vers la Bouée A5 d’Antifer. Les marins sont au coude à coude sur cette deuxième transmanche et la régate bat son plein !
Pour l’arrivée au Havre, les paris sont lancés car deux théories s’affrontent. Soit le flux rencontré actuellement par les coureurs l’emporte et les amène sur la ligne vers 23 h, soit la dorsale actuellement installée au-dessus du Havre gagne et retarde tout ce petit monde pour une arrivée bien plus tardive.

Un solide leader
Il n’a pas lâché la tête de flotte depuis Cherbourg et semble bien installé en première place, Alexis Loison est clairement en forme cette saison ! Auteur de trajectoires sans accroc, confiant dans ses choix, le skipper de Custo Pol ne se laisse pas intimider par les assauts de ses concurrents. Talonné par Erwan Tabarly (Armor Lux) et Xavier Macaire (Groupe SNEF), Alexis ne craque pas et savoure son plaisir de mener les débats depuis plus de 280 milles nautiques : « nous avons eu beaucoup de choses à faire depuis le départ du Havre dimanche, entre Barfleur, Blanchard et la traversée de la Manche, puis le bord de spi le long des côtes anglaises ! Portland Bill a été le dernier passage un peu compliqué, il fallait vraiment longer la presqu’île à contre-courant. Je suis fatigué mais j’ai réussi à trouver des moments de repos sous pilote la nuit dernière. Pour la deuxième traversée de Manche, on s’attend à une nouvelle période sans sommeil où il faudra bien gérer la trajectoire » expliquait-il lors de la vacation du jour.

Retour indécis
La dorsale anticyclonique attendue sur la dernière portion du parcours semble s’être évaporée ! A 30 milles nautiques de la prochaine marque de parcours, la bouée A5 d’Antifer, les monocoques continuent leur cavalcade dans un flux de sud-ouest de 15 nœuds et n’ont pas encore ralenti ! Dans l’incertitude des deux théories météorologiques, un bateau comité appareille du Havre dès la fin d’après-midi pour rejoindre la dernière marque et effectuer un dernier pointage officiel.

Vacations du mardi 19 juin
Alexis Loison – CUSTO POL
« Tout se passe bien à bord de Custo Pol. Nous avons eu pas mal de choses à faire depuis le départ entre Barfleur, Blanchard et la traversée de la Manche. Portland Bill a été le dernier passage un peu compliqué, il fallait vraiment longer la presqu’île à contre-courant. Je suis fatigué mais j’ai réussi à trouver des moments de repos sous pilote la nuit dernière. Pour la deuxième traversée de Manche, on s’attend à une nouvelle période sans sommeil où il faudra bien gérer la trajectoire. »

Erwan Tabarly – ARMOR LUX
« On a envoyé le spi après Hand Deeps, on avançait au près depuis le départ, on a fait la traversée de la Manche au reaching un peu débridé donc c’était agréable de mettre le spi après tout ça et de partir vent arrière. J’ai réussi à me reposer un peu après Guernesey mais peu lors de la Transmanche. En revanche cette nuit sous spi, les conditions étaient propices au repos. Même si je suis au contact avec Xavier il fallait se reposer, le bateau avançait bien sous pilote donc j’en ai profité. Et je pense que tout le monde a fait pareil. »

Anthony Marchand – GROUPE ROYER SECOURS POPULAIRE
« On a eu une belle bagarre avec Charlie cette nuit, on est passé bord à bord, j’ai eu le courant en ma faveur, je suis plutôt content. Mais de toutes façons on est tous en paquet, je ne suis pas forcément bloqué sur un bateau. »

Sébastien Petithuguenin – PAPREC ACADEMY
« Je me sens fatigué après ces deux nuits en mer. Je n’ai pas beaucoup dormi la première nuit, la nuit dernière c’était un peu plus facile. Là j’ai une magnifique vue de la côte anglaise devant moi qui sort du brouillard, c’est magnifique. Il y a 14 nœuds de vent, sous spi, c’est plutôt agréable mais ça va vite devant, c’est dur de suivre ! »
Pour consulter la progression des bateaux sur la cartographie, cliquez-ici
Classement du lundi 19 juin à 16h00

1 – Alexis Loison (Custo Pol) à 62,1 milles de l’arrivée
2 – Erwan Tabarly (Armor Lux) à 0.7 nm du leader
3 – Anthony Marchand (Groupe Royer Secours Populaire) à 0.7 nm du leader
4 – Xavier Macaire (Groupe SNEF) à 1 nm du leader
5 – Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) à 1.1 nm du leader
6 – Gildas Mahé (Breizh Cola) à 1.1 nm du leader
7 – Thierry Chabagny (Gedimat) à 1.3 nm du leader
8 – Ronan Treussart (Les Perles de St Barth) à 2 nm du leader
9 – Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance) à 2.1 nm du leader
10 – Vincent Biarnès (Baie de St Brieuc) à 3 nm du leader
11 – Eric Péron (Finistère Mer Vent) à 4.5 nm du leader
12 – Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) à 4.7 nm du leader
13 – Alan Roberts (Seacat Services) à 5.1 nm du leader
14 – Eric Delamare (Région Normandie) à 5.7 nm du leader
15 – Tanguy Le Turquais (Everial) à 5.7 nm du leader
16 – Thomas Cardrin (Team Vendée Formation) à 6 nm du leader
17 – Pierre Leboucher (Guyot Environnement) à 7.2 nm du leader
18 – Hugh Brayshaw (Kamat) à 7.5 nm du leader
19 – Pierre Quiroga (Skipper Espoir CEM) à 7.6 nm du leader
20 – Pierre Rhimbault (Bretagne CMB Espoir) à 7.8 nm du leader
21 – Tom Dolan (Smurfit Kappa) à 9.5 nm du leader
22 – Sébastien Petithuguenin (Paprec Academy) à 10.2 nm du leader
23 – Cécile Laguette (Eclisse) à 12.1 nm du leader
24 – Sophie Faguet (Porsche Corben) à 16.4 nm du leader
25 – Calliste Antoine (Sponsor Wanted) à 16.5 nm du leader
26 – Pierre-Louis Attwell (Laboratoire Mayoly Spindler – MSD France) à 36.7 nm du leader