Ag2R. Départ le 19 avril 2020

@ Alexis Courcoux

La date de l’Ag2R est fixée. Ce sera le 19 avril. Reste à connaître la date de la prochaine Solitaire en 2020 pour connaître le nombre de participants à cette première traversée Atlantique du tout nouveau Figaro Bénéteau 3, équipé de foils et successeur du Figaro Bénéteau 2 qui a officié pendant 16 années. Plus innovant, le monotype fraîchement mis à l’eau va donner lieu à une transat plus rapide. Adrien Hardy et Thomas Ruyant, vainqueurs de la dernière édition avaient mis 18 jours 11 heures et 48 minutes pour s’emparer de la victoire. Un temps qui pourrait être diminué de 2 à 4 jours selon les observations faites sur les premières courses du Figaro Bénéteau 3. Surtout, le changement de support a dynamisé la flotte. Plus de 40 skippers sont attendus au départ de la Solitaire URGO Le Figaro en juin prochain. Parmi eux, d’anciens vainqueurs qui ont décidé de profiter de l’année de lancement du nouveau monotype pour venir se frotter à la nouvelle génération. Cette superbe dynamique offre la possibilité d’un plateau de choix amarré dans un an au cœur de la ville de Concarneau. Armel Le Cleac’h, vainqueur du Vendée Globe 2016-2017 a par exemple déjà annoncé sa participation à l’épreuve.

C’est le 19 avril 2020 que la flotte quittera Concarneau pour rallier Saint-Barthélemy. Avant ce coup d’envoi, le village installé au pied de la ville close de Concarneau sera le théâtre de 10 jours de festivités partagées entre les marins et le grand public. L’occasion aussi de faire une large place aux sportifs handisport qui viendront pour la 3e édition consécutive former des duos avec les marins de la Transat lors du challenge Handivoile organisé par AG2R LA MONDIALE et la FFVoile. Ce challenge qui connait un succès croissant permet de promouvoir la mixité et de lutter contre l’exclusion ; un message fort pour lequel s’engagent pleinement les skippers de la Transat AG2R LA MONDIALE.

ILS ONT DIT

Mathieu Sarrot, Directeur des événements Offshore OC Sport Pen Duick
« L’arrivée du nouveau Figaro Bénéteau 3 crée un nouvel intérêt et une superbe dynamique qui devrait également se ressentir sur la Transat AG2R LA MONDIALE. Ce nouveau monotype séduit les marins les plus aguerris et attire la jeune génération avec un plaisir de glisse et des sensations nouvelles. La course fêtera sa 15e édition et nous sommes particulièrement fiers et heureux de cette longévité. Les skippers sont très attachés à cette Transat en double et ils mesurent l’investissement de l’ensemble des partenaires privés et institutionnels. L’histoire et la collaboration qui lient les différents partenaires de la course en font une épreuve unique qui occupe une place de choix dans le calendrier des courses au large. »

Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne
« La Région Bretagne reste un partenaire fidèle de la Transat AG2R LA MONDIALE. Car, au-delà de la belle fête populaire qui anime les quais de Concarneau avant le départ, la course à la voile véhicule des valeurs qui nous sont chères : le goût de l’effort, la performance, l’excellence et la capacité à se dépasser. Des valeurs que partagent nos deux skippers de la Filière d’excellence course au large Bretagne-CMB, Loïs Berrehar (Performance) et Tom Laperche (Espoir), à qui je souhaite de vivre, et de nous faire vivre, une aussi belle édition que celle partagée avec Sébastien Simon, 2e au classement général l’an dernier. J’adresse mes encouragements à tous les duos de skippers et leur souhaite une très belle Transat 2020 à bord de leur nouvelle monture ! »

Jean-François Garrec, Président CCIMBO Quimper, Président de la CCI Bretagne
« Le nautisme représente une réelle ambition économique et sportive pour la Cornouaille. Notre territoire dispose de nombreux atouts que nous devons valoriser. La mer en fait partie.
De la construction de bateaux à l’organisation de manifestations maritimes d’envergure, la filière se déploie en Cornouaille avec efficacité comme en témoigne l’accueil de la Transat AG2R LA MONDIALE sur notre territoire. En se mobilisant dès 2006 pour que Concarneau soit la ville de départ de la Transat, la CCI a initié un mouvement. Nous sommes convaincus du rayonnement à la fois économique, sportif et touristique de l’événement. Ce dernier a contribué à l’ouverture du territoire à un public large et varié en fédérant les filières nautiques, commerce, industrie agro-alimentaire, pêche, etc… Cette synergie des savoir-faire, des envies et des ambitions a fait de la Transat AG2R LA MONDIALE le rendez-vous incontournable de l’agenda économique et sportif Cornouaillais. »

André Fidelin, Maire de Concarneau
« Notre histoire avec la Transat AG2R LA MONDIALE s’inscrit dans la fidélité et nous sommes fiers d’accueillir une nouvelle fois la course. Elle participe de la diversité maritime de la ville qui est aussi un port de pêche, un haut lieu de la construction navale et qui affiche une belle dynamique sur le plan du nautisme et de la plaisance. La Transat lancera le début de la saison touristique, elle est importante pour Concarneau. Au fil des années, c’est un très beau partenariat qui s’est installé entre des personnes de confiance. Tous les partenaires collaborent étroitement pour que l’édition 2020 soit une superbe réussite. »

Bruno Magras, Président du Conseil territorial de la Collectivité d’outre-mer de Saint-Barthélemy
« Par goût ou par nécessité, les habitants de Saint-Barth ont toujours été des marins aguerris et réputés. Avec la Transat AG2R LA MONDIALE, notre île perpétue cette histoire de marins et renoue le fil symbolique de ses origines, lorsque des paysans français ont embarqué pour traverser l’Atlantique et s’installer sur notre caillou. C’est avec fierté et plaisir que nous accueillons depuis 28 ans, ces duos de cœur et de courage. »

Yannig Livory, Président de la classe Figaro Bénéteau
« Avec l’arrivée du nouveau bateau, la Transat AG2R LA MONDIALE va probablement vivre quelques changements. Les options prises par la flotte et la stratégie de course seront différentes. Le bateau est plus humide, plus rapide et plus physique et avec son nouveau jeu de voiles, il offre pas mal de possibilités de route. Nous aurons une flotte très compacte avec des arrivées très serrées. Ce sera la première grande épreuve de la saison 2020. On assiste à un grand renouveau du plateau cette année et j’espère que ce sera également le cas pour la Transat. »