Premiers bords 60 pieds Delta Dore
DR

Pas de secret, à ces latitudes, le froid commence à piquer lorsqu´on manœuvre sur le pont. D´ailleurs, Vincent Riou décrit des conditions conformes à la région : gris et humide ! « Mais on y voit claire et la nuit ne dure pas longtemps, ça c´est top. On vient de repartir vers le nord. Le vent a forci et cela fait du bien. PRB est un bateau puissant, fait pour la brise ». Le résultat est là, avec ce matin une avance de 6,9 milles sur VM Matériaux, contre 4,7 milles hier soir à 20 heures. Les skippers là jouent malin. Ce n´est qu´au plus profond de la nuit, vers minuit, qu´ils ont mis cap à l´Est et c´est après la diffusion des positions de 4h00 que Vincent a renvoyé cap au nord. Pas de chance, Dominique Wavre (Temenos II) et Jean Le Cam ont adopté la même tactique ! « On vient de faire un virement de bord, avec des tonnes de matos à bouger. Tout le monde est sur le pont, en position de rappel au vent. En baie de Concarneau, on ne naviguerait pas autrement. On porte encore toute la toile, mais si cela continue de forcir, il va falloir faire quelque chose ». PRB et VM Matériaux ont à nouveau légèrement décroché Temenos II, apparemment moins à l´aise dans la brise. Ces trois bateaux vont passer à une dizaine de milles de l´île de Saint Kilda dans les toutes prochaines heures.
En 4ème position, on ne trouve plus l´anglais Artemis Océan Racing, mais bien Delta Dore qui continue sa remontée fantastique. « On s´applique, ça c´est sûr, rigole Pascal Bidégorry. Les premiers ont protégé la droite. Nous, on pense qu´il n´y a rien à gagner de ce côté-là pour l´instant. On attend les prochains fichiers pour prendre une décision. » Cap toujours plein nord, avec toute la toile dehors, l´équipage de Delta Dore assiste lui aussi au retour de Generali. Yann Eliès vient de s´accaparer de la 6ème place, ne naviguant plus qu´à 50 milles du leader. « En ce moment, il y a du match. La situation n´est pas très claire. A nous d´être dans les bons coups… Plus on monte, plus j´ai l´impression d´être dans le grand sud. Cela rappel des souvenirs. On trouve une atmosphère, une faune bien similaire ». Les 36 heures à venir vont être riche d´enseignements, avec sans doute, de nombreux ajustements au classement avant le passage aux îles Shetlands. Ce passage devrait intervenir dans la soirée de demain samedi.