Ran arrivée Plymouth
DR

Ran profite de l’abandon de deux de ses grands adversaires dans cette course. Beau Geste a dû abandonner lorsqu’une fissure a été découverte dans la nuit de lundi à mardi dans le pont du 80 pieds. Les conditions étaient assez musclées autour du rocher du Fastnet et Gavin Brady a décidé de faire demi tour pour préserver son monocoque. Sa position en tête du classement provisoire est une surprise pour Zennstrom qui s’attendait à la victoire en temps compensé d’un des plus grandes unités comme ICAP Leopard, Beau Geste ou Rambler (qui a chaviré près du Fastnet).

Après l’arrivée groupé des VO70 ce mardi matin, pour les 3 premiers IMOCA le résultat était également très serré. Vincent Riou (PRB) a franchi la ligne avec 4 minutes d’avance sur Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3) avec Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat dans son sillage. Vincent Riou : “C’est très bien ! Nous sommes contents de ce bon résultat après avoir été au contact pendant tout le parcours. Le passage du Fastnet était un moment magique avec beaucoup de vent et de la grisaille. D’un coup on voyait le fameux rocher surgir du brouillard et nous l’avons doublé à une trentaine de noeuds.”

Pour Marc Guillemot, quatrième sur Safran, la Fastnet Race est une épreuve spéciale : « C’est un super parcours et c’était bien de revenir ici car les conditions sont très variées et on se trouve toujours face à 3 ou 4 des meilleurs IMOCA. Cela fait toujours du bien de se mesurer contre eux. » Safran est arrivé 45 minutes après le vainqueur Vincent Riou, mais lors du pasage des Scilly, ils naviguaient à vue. Guillemot avoue qu’il a fait une erreur sur le bord vers le cap Lizard laissant partir le trio de tête devant lui.

Virbac-Paprec 3 avait été en tête aux Scilly mais a dû se contenter de la seconde place après avoir cassé un winch, ce qui compliquait le travail dans le cockpit. Jean-Pierre avoue également avoir fait une erreur tactique « Nous étions en tête ce matin à Bishop’s Rock mais nous avons fait une petite erreur de jugement (ndlr : choix du petit spi à la place du grand spi), cela arrive. Tout de suite, nous payons comptant et perdons cette première place. C’était une épreuve riche en apprentissages.”

Quant aux Class40, les leaders sont attendus en fin de journée ce mercredi. Initiatives Alex Olivier mené par Tanguy de Lamotte est en tête à 87 milles de l’arrivée, mais reste très menacé par le Red de Mathias Blumencron qui n’est qu’à 2 milles.

L’anticyclone s’étend désormais sur la mer Celtique ralentissant les plus petites unités avec peu de vent prévu autour du rocher du Fastnet pour les retardataires ce mercredi matin.

PAS DE COMMENTAIRES