Languedoc
DR

Bertrand Pacé, épaulé à la tactique par le brésilien Torben Grael, double champion olympique, remporte le parcours banane du jour après une remontée fantastique de la 12ème à la 1ère place ! Si l’équipage se félicite de prendre le spi rouge à l’arrivée sur ses terres, l’ambiance est beaucoup plus sombre à bord de Courrier Dunkerque. En tête au début de la course, le leader déchire son spi et termine 7ème.

Les écarts au classement général sont tellement serrés que le coefficient 1 de la course a suffi à renverser la vapeur ! Après l’entracte à terre qui a mené les bateaux de Royan à Gruissan, Sud de France/Languedoc-Roussillon prend le pouvoir dans l’Aude au classement général provisoire (92 pts). Il devance de trois points les hommes de Daniel Souben (95 pts). 12ème à l’arrivée du parcours banane, Bretagne Crédit Mutuel Elite conserve sa 3ème place (117 pts) mais est de plus en plus menacé par le 4ème. En effet, BAE Systems (120 pts) s’empare de la 4ème place à trois points des Bretons. Les Omanais menés par Cédric Pouligny relèguent donc Toulon Provence Méditerranée à la 5ème place (126 pts).

Si les forces en présence sont toujours les mêmes, cette première course en Méditerranée a chamboulé l’ordre des premières places ! Les têtes de classement ont encore 8 jours pour écrire la fin de cette 34ème édition du Tour de France à la Voile. Un roman à suspens qui tiendra tout le monde en haleine jusqu’à la Seyne sur Mer ! La journée de demain sera peut-être celle d’un nouveau rebondissement. Les M34 doivent quitter les pontons vers 10h00 pour un premier départ programmé à 10h30. Un ou plusieurs parcours banane seront disputés.

Résumé du parcours banane : Sud de France/Languedoc-Roussillon magistral !

Le parcours banane deux tours est mouillé dans le 310° pour 1,6 mille. Courrier Dunkerque enroule la bouée au vent en tête avec une belle avance devant Région de Bruxelles Capitale et Batistyl-Ville de Pornic. Alors que les amateurs prennent les devants, Sud de France/Languedoc-Roussillon est 12ème ! A la marque sous le vent, le leader déchire son spi ! L’équipage de Bertrand Pacé ne lâche rien et signe une remontée fantastique pour terminer la course en tête ! BAE Systems est 2nd devant Nantes Saint-Nazaire E.Leclerc. Doublé par les professionnels, Batistyl-Ville de Pornic termine quand même 4ème ! A noter la contre-performance de Bretagne Crédit Mutuel Elite (12ème) et de Toulon Provence Méditerranée (14ème).

Un brésilien hors du commun aux côtés de Bertrand Pacé

Pour cette portion méditerranéenne du Tour de France à la Voile, Bertrand Pacé ne fait pas les choses à moitié. Pour faire tomber le leader Courrier Dunkerque de son trône provisoire, l’équipage de Sud de France/Languedoc Roussillon accueille aujourd’hui une des plus grandes pointures de la voile internationale. Avec 5 médailles aux Jeux, dont deux en or en Star, son palmarès ferait pâlir le plus endurci des skippers. Le brésilien de 51 ans a aussi deux Volvo Ocean Race à son actif, avec une victoire sur Ericsson 4 en 2008-2009. La présence de ce marin hors pair sur cette 34ème édition du Tour de France à la Voile est tout simplement exceptionnelle ! S’il n’a pas pu participer à la totalité de l’évènement parce qu’il naviguait en Soto 40 au Brésil, Torben Grael prend le relais à la tactique pour la portion méditerranéenne : « le format de cette régate de 1 mois est très intéressant. Le concept d’alterner des étapes de ralliement et des parcours banane est original et c’est pourquoi je suis ici aujourd’hui ». Le couple Pacé/Grael est réuni pour la première fois sur le même bateau. « Je connais Bertrand Pacé depuis longtemps mais d’habitude, je régate contre lui ! C’est la première fois que je navigue dans une équipe française », commentait le Brésilien avant le départ de la manche qui a permis, ce jour, à Sud de France / Languedoc-Roussillon de s’emparer du spi rouge de leader !

Ils ont dit :

Bertrand Pacé, skipper sur Sud de France / Languedoc-Roussillon, vainqueur de la course et 1er au classement général provisoire: « C’est un honneur, un plaisir de naviguer avec Torben Grael ! Forcément… En ce qui concerne la suite de la course, nous verrons car nous n’avons navigué qu’une heure trente ensemble… Donc pour la communication, il faut encore que nous nous calions. Il va falloir apprendre à se connaître, et à parler le même langage mais nous avons la même vision stratégique de la régate. Nous avons en effet tous les deux beaucoup navigué ! En ce qui concerne Courrier Dunkerque, nous ne les avons pas du tout vus de toute la course. Ils ont fait un superbe premier bord de près puis ils ont dû faire une petite bêtise à la bouée sous le vent. Bref nous sommes passés devant mais rien n’est joué. »

Hervé Leduc, barreur de Région Bruxelles Capitale, 14ème au classement général provisoire : « Ca s’est très bien passé à l’exception du dernier bord sous spi ! C’est la 1ère fois que je barre ce bateau mais heureusement qu’une bonne partie de l’équipage à fait le reste du Tour de France à la Voile. Nous avions une bonne vitesse et une bonne coordination sur cette manche ce qui nous a permis de passer la 1ère bouée au vent deuxièmes et la 2nde troisièmes. Le M34 va vite mais il est difficile de sentir ses accélérations. Il ne faut donc pas lâcher les yeux du compteur pour s’assurer qu’on est toujours à l’optimum. C’est intéressant car ce n’est pas un bateau qui avance tout seul, il faut être tout le temps dessus ! ».

Cyrille Le Gloahec, skipper de Batistyl Ville de Pornic, 11ème au classement général provisoire : «Depuis Vannes, nous commençons à être réguliers, alors on se dit que ce n’est plus de la chance ! Nous avons pris un départ moyen mais grâce à notre bonne vitesse, nous passons la seconde bouée au vent en tête. Nous avons manqué de réussite sur le dernier bord de portant à cause d’une molle : nous perdons trois places à l’arrivée mais l’ensemble reste positif. La réorganisation à bord porte ses fruits, nous sommes donc très contents ! »

Daniel Souben, skipper sur Courrier Dunkerque, 2nd au classement général provisoire : « Cette manche n’était pas terrible pour nous ! Nous avons fait un bon début et un bon premier bord de près avec de l’avance. Mais nous faisons une manœuvre ratée sous le vent et nous déchirons notre spi. Cela nous pénalise un peu. Nous nous faisons ensuite coincer sur la gauche du plan d’eau et subissons la course. Et sur la seconde descente au portant, avec notre petit spi, nous ne pouvons pas faire grand-chose. »

Extrait du classement général provisoire après 24 courses :

1 Sud de France / Languedoc Roussillon / Bertrand Pacé: 92 pts
2 Courrier Dunkerque / Daniel Souben: 95 pts
3 Bretagne-Crédit Mutuel Elite / Nicolas Troussel: 117 pts
4 BAE Systems / Cédric Pouligny: 120 pts
5 Toulon Provence Méditerranée / Fabien Henry: 126 pts
6 Nantes Saint Nazaire E. Leclerc / Corentin Douguet: 185 pts
7 Ile de France / Jimmy Pahun: 197 pts
8 BRED – La Normandie / Benoît Charon: 214 pts
9 Côtes d’Armor Bretagne / Stéphane Letertre: 215 pts
10 Safran – Multiplast / Julien Villion: 220 pts
11 Batistyl Ville de Pornic / Cyrille Le Gloahec: 245 pts
12 Ile de La Réunion – Ville du Port / Gabriel Jean-Albert/ Manuel Lodeho: 281 pts
13 Iskareen / Soenke Bruhns: 320 pts
14 Région de Bruxelles-Capitale – Brussels Hoofdstedelijk Gewest / Courbière / Casaux / Ammeux / Michel: 337 pts
15 Martinique-Centrale Paris-HEC / Mathieu Mourès: 356 pts

PAS DE COMMENTAIRES