Mondial Laser 2005
DR

Côté Français, on a cherché à anticiper au mieux ces conditions toniques puisque les ténors de l’équipe nationale n’ont repris la compétition qu’à la fin de l’hiver. Ainsi, le sélectionné aux derniers JO, Jean-Baptiste Bernaz a choisi de s’entraîner au Portugal, dans le vent fort, après avoir remporté les Jeux Méditerranéens dans de tous petits airs. Félix Pruvot pour sa part était pendant ce temps-là engagé sur le championnat d’Europe où il a terminé 21ème. Les Espoirs ne sont pas en reste, ainsi le Nantais Rodrigue Cabaz, 18ème européen est engagé au même titre que le breton Jean-Baptiste Gellée. Sur le plan international, c’est l’Australien Tom Slinsgy, spécialiste de ces conditions et double champion du monde, qui fait office de grand favori.

Interview de Lionel Pellegrino, entraineur :
« A chaque fois, les championnats du monde sont durs et assez typés avec des conditions musclées comme on devrait en rencontrer à Halifax. Jean-Baptiste a eu une saison courte puisqu’il a repris en février seulement. Il s’est d’abord préparé pour les conditions de petit temps des Jeux Méditerranéens. Il a donc fait l’impasse sur le championnat d’Europe en juillet pour naviguer au Portugal dans du vent fort et se préparer pour le mondial. Félix a terminé 21ème du championnat d’Europe ce qui n’est pas une bonne performance même si c’était difficile de faire mieux puisqu’il n’a repris lui aussi qu’en février après une interruption d’un an. L’objectif pour eux est de rentrer dans les 12. »

Interview de Jean-Baptiste Bernaz :
« Cette année, je me suis préparé en début de saison pour les conditions de petit temps des Jeux Méditerranéens. J’ai donc navigué à Cascaïs pendant le championnat d’Europe mais maintenant, je suis rodé. Avec la victoire sur les Jeux Méd’, j’ai rempli une partie de mes objectifs. Cela dit, même s’il y a une moitié du travail de fait, c’est la deuxième moitié qui est la plus dure. »

Interview de Félix Pruvot :
«Je suis arrivé à Halifax il y a 4 jours. J’ai pu tester les conditions du mondial : un bon thermique qui se lève jusqu’à 15-16 noeuds avec une mer assez plate. Comme attendu, on risque d’avoir une compétition bien physique. Les manches commencent à 14h (soit 19h en France) à partir de jeudi et pour 7 jours. Mon objectif ici est de terminer dans les 10. Et à mon grand regret je n’ai toujours pas vu de caribous… mais mon séjour au Canada n’est pas fini ! »

Français engagés :

Equipe de France :
Félix Pruvot (CN Fouesnant Cornouailles / Equipe de France Militaire)
Jean-Baptiste Bernaz (COYC Hyères)

Espoirs :
Rodrigue Cabaz (SNO Nantes)
Jean-Baptiste Gellée (CN Plérin)

PAS DE COMMENTAIRES