Thierry Chabagny (Gedimat) lors de la 3eme etape de la Solitaire Bompard Le Figaro entre Paimpol et La Rochelle - @ Alexis Courcoux

C’est important d’avoir un partenaire fidèle qui vous soutient. Pour la septième saison consécutive, Thierry Chabagny portera les couleurs de Gedimat sur le circuit Figaro Bénéteau. Il participera à six épreuves du Championnat de France de Course au Large, dont la prestigieuse Solitaire URGO Le Figaro. Vainqueur de la Transat AG2R La Mondiale 2016 avec Erwan Tabarly (et encore dans le Top 5 de La Solitaire), le skipper de Gedimat part confiant sur sa première course : la Solo Normandie, entre Granville et Cherbourg, du 17 au 19 mars.

Thierry, tu repas pour une septième saison en Figaro Bénéteau sous les couleurs de Gedimat. Quel est ton programme 2017 ?
« Je vais enchaîner les épreuves du Championnat de France de Course au Large : Solo Normandie en mars, Solo Concarneau et Solo Maître CoQ en avril, la Solitaire URGO Le Figaro en juin, le Tour de Bretagne en août, la Douarnenez Fastnet Solo en septembre. Même s’il n’y a pas de course transatlantique cette année, c’est un programme très dense. »
Il y a une course en double dans ce programme : le Tour de Bretagne…
« Oui, désormais les courses en double comptent aussi pour le Championnat de France, avec un petit coefficient mais elles comptent. Mais le gros morceau, mon grand objectif reste évidemment La Solitaire. Ce sera ma 16e participation… J’adore cette course. »

La Solo Normandie lance la saison. Comment qualifier le format de cette course et quelles sont ses particularités ?
« La Solo Normandie ressemble à une petite étape de la Solitaire : elle se court sur une seule manche et on passe deux nuits en mer, du vendredi au dimanche. Le départ est donné à Granville, on passe le raz Blanchard à la pointe du Cotentin, on file vers le Havre, puis on revient à Cherbourg. Je n’ai fait cette course qu’une seule fois… Elle est très intéressante car il y a de nombreux phénomènes de marée et de courants à négocier. Il faut savoir que s’il y a plus de 30 nœuds de vent, on n’arrive pas à passer le raz Blanchard qui est l’un des endroits d’Europe où les courants sont les plus puissants. Et même si dans ce cas le parcours doit être adapté, par exemple avec un parcours autour des îles anglo-normandes, cette Solo Normandie est de toute façon une course dure… Tout simplement parce qu’à cette période de l’année la mer est dure ! Nous sommes encore en hiver et elle nous le rappelle volontiers…»

C’est une belle entrée en matière pour la saison ?
« Oui, car la Solo Normandie permet de t’évaluer, de voir où tu en es et où en est ton bateau. Aux stages d’entraînement à Port La Forêt – que j’ai repris depuis début janvier – on sent bien une certaine impatience à retrouver la compétition. J’ai hâte aussi. Le seul inconvénient pour nous autres Bretons, c’est que l’aller et le retour additionnés mobilisent au total une semaine de convoyage. Et selon la météo, ça peut être un peu tendu pour ceux qui, comme moi, enchaînent avec la Solo Concarneau. »

Est-ce une course utile dans l’optique de la préparation pour La Solitaire ?
« Oui, c’est certain. Nous allons naviguer dans des zones à très grand marnage où la différence entre la marée basse et la marée haute atteint 14 mètres. Il y a donc beaucoup de courant, il faut savoir aller s’abriter au ras des cailloux. Il faut aussi souvent naviguer en bon marin si le vent et la mer se lèvent. En Manche, il faut être capable d’aller taquiner la côte, tout en restant dans le bon timing des renverses de marées. Répéter tout cela est forcément intéressant pour La Solitaire, qui se termine en Manche cette année, à Dieppe. »

Le programme Gedimat 2017
Solo Normandie (solitaire)
Granville – Cherbourg / Départ le 17 mars
Solo Concarneau (solitaire)
Concarneau / Départ le 6 avril
Solo Maître CoQ (solitaire)
Les Sables d’Olonne / Départ le 24 avril
La Solitaire URGO Le Figaro (solitaire)
Départ le 4 juin 2017 de Bordeaux
Tour de Bretagne (double)
Départ le 26 août
Douarnenez Fastnet solo (solitaire)
Départ le 17 septembre

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here