La 3ème édition du Marseille One Design est la dernière épreuve du GC32 Racing Tour mais également le rassemblement de toutes sorte de catamarans à foils. Les premières manches hier n’ont pu être courues à cause d’un vent trop fort. La compétition devrait commencer aujourd’hui.

Aux côtés de NORAUTO, l’équipe de Franck Cammas, on retrouve Sébastien Rogues et son équipe d’ENGIE, l’autre équipe française en compétition sur le Marseille One Design. « Nous sommes très heureux de courir à domicile. C’est étonnant ici à Marseille, l’endroit est magnifique et les gens adorent la voile », a déclaré Sébastien Rogues. Ce sera la quatrième fois que Sébastien et l’équipe d’ENGIE participent à Marseille. « La zone de navigation est superbe. Quand on a du vent d’Est, c’est très oscillant en direction et en force avec des rafales, mais le plan d’eau est plat. »

Lors du dernier événement, la GC32 La Reserva de Sotogrande Cup, l’équipe d’ENGIE est montée sur son premier podium du GC32 Racing Tour 2016, et Sébastien Rogues espère qu’ils navigueront aussi bien cette semaine.

Bien qu’il soit de Monaco, Pierre Casiraghi, skipper de Malizia – Yacht Club de Monaco, dit qu’il envisage le Marseille One Design sous l’angle d’une épreuve à domicile : « Nous avons pas mal d’invités qui vont nous rejoindre. Aujourd’hui, nous avions des enfants du Yacht Club de Monaco. »

Afin de se préparer pour la course, toutes les équipes sont sorties s’entrainer cet après-midi en Rade Sud de Marseille, bien que cela ait été compliqué du fait des conditions très variables. « Nous avons eu des trous de vent, puis 20 nœuds juste à côté », a expliqué Pierre Casiraghi. « C’était assez fou, mais c’était amusant. Cela vous rappelle vraiment ce qui se passe et vous place un peu à la limite. Mais c’est un bon entrainement et nous n’avons rien cassé. »

Cette semaine, l’équipage de Malizia – Yacht Club de Monaco aura du mal à ne pas surveiller constamment ses arrières, puisqu’ils tiennent pour le moment la quatrième place au classement général provisoire 2016, mais trois bateaux sont tout juste à un point derrière eux, tous à égalité. La bataille pour le titre 2016 owner-driver fera également rage, avec l’équipe de Monaco qui détient là aussi un avantage d’un point sur l’équipe d’Argo de Jason Carroll (USA).

Jason Carroll commente à propos de la compétition entre Argo et l’équipe de Monaco : « Avec la façon dont les points fonctionnent, ce sera celui qui vaincra l’autre ici qui gagnera. » En ce qui concerne le circuit GC32 Racing Tour 2016, le double Champion du Monde de Melges 32 ajoute : « Ca a été vraiment amusant. Ils ont choisi des endroits vraiment cools pour les compétitions, j’ai beaucoup aimé le Lac de Garde, et c’est aussi un bon groupe de personnes. C’est un engagement important pour moi en terme de temps, mais je pense que ce sera à nouveau mon choix numéro 1 l’année prochaine. »

Aujourd’hui, sur la Rade Sud, Jason Carroll a dit que le vent a oscillé entre 2 et 30 nœuds, et la direction a également fait le tour de la boussole. Quant à savoir si les courses auront lieu demain, il prédit : « Je pense que nous allons tous être recroquevillés sur nos canapés … ».

– ARGO (USA) skipper Jason Carroll
– ARMIN STROM Sailing Team (SUI) skipper Flavio Marazzi
– GUNVOR Sailing (SWE) skipper Gustav Petterson
– Malizia – Yacht Club de Monaco (MON) skipper Pierre Casiraghi
– Mamma Aiuto! (JPN) skipper Naofumi Kamei
– NORAUTO (FRA) skipper Adam Minoprio (NZL)
– Orange Racing (NED) skipper Laurent Lenne (FRA)
– Realteam (SUI) skipper Jérôme Clerc
– Team ENGIE (FRA) skipper Sébastien Rogues
– Team Tilt (SUI) skipper Sébastien Schneiter