Matmut
DR

Ultimes : Thomas Coville sur Sodebo : « Le gain Ouest est un vrai objectif »
Les Ultim font clairement le choix de passer au Sud de cette dépression, le vent de secteur Sud 17/23 nœuds fraichit en tournant au secteur Ouest-Sud Ouest en soirée à 23/28 nœuds avec des rafales à 35 nœuds. Une grande houle de secteur Ouest à Nord-Ouest se propage sur la route.

Multi50 : Eux aussi sont sur une route Sud, le vent refusera plus tard pour eux –ils vont moins vite dans l’Ouest- et la houle de devrait se faire sentir que mardi matin.
Arkema : «  Nous gagnons vers le sud. Nous avons bien repris du terrain cette nuit. Nous étions à la bagarre avec FenêtréA Prysmian. Nous n’avons pas beaucoup dormi cette nuit. La nuit fut quand même agitée. Il va falloir essayer de se reposer car le vent va rentrer en fin d’après-midi et cela risque d’être costaud. Ce sera difficile. Pour le moment nous sommes sous deux ris et trinquette. »

IMOCA : Passage par le Nord : Le vent de secteur Sud fraichit jusqu’à 30/35 nœuds avec des rafales à 45 nœuds, et adonne au Sud-Est en fin de période. La mer devient très forte à grosse, il pleut en soirée.
Yann Eliès ce matin:  » D’ici deux ou trois heures, ça va commencer à secouer un peu. On essaye de se positionner pour contourner la dépression. à 15h :  «Nous sommes entrés dans le vif du sujet, ça commence à bien bombarder !»  » «Nous ne sommes pas du tout sur la route optimale pour rejoindre le Brésil, mais c’est un gros investissement que nous faisons. Nous sommes plusieurs à avoir fait ce choix et nous espérons que ce sera le bon. Nous espérons que cela payera sur le plan stratégique, et que nous arriverons à nous préserver matériellement», confiait Yann à propos de sa trajectoire. «Ensuite, nous allons tenter de contourner le centre de la dépression par le Sud, car il semble que ce soit le mieux pour faire une route optimale en rencontrant la mer la moins grosse possible. » ajoutait-il quant à ses intentions.

Bien décidé à tenir la cadence malgré cette dépression située dans l’Ouest-Sud Ouest de l’Irlande, Yann et Charlie ont pris soin de dormir un peu et de s’alimenter correctement, avant de livrer un combat auquel ils se sont préparés mentalement. «Nous avons enfilé nos combinaisons sèches et nous savons que nous n’allons pas les quitter pendant un moment. Il va falloir tenir mais nous sommes prêts, et j’ai la chance d’avoir quelqu’un comme Charlie à mes côtés. C’est un vrai gaillard, c’est quelqu’un qui aime la brise, et le corps à corps avec les éléments. Il est super motivé et il me fait confiance, car il a un peu moins d’expérience dans ce type de conditions» confiait le briochin, conscient qu’il faudra être capable de temporiser si la prudence l’impose. Naviguer intelligemment, pour maintenir le rythme et rester dans la bagarre, tout en préservant les bonhommes et le matériel. C’est le défi qu’ils devront relever dans les heures à venir.

Passage par le sud : Le vent de Sud 17/23 nœuds fraichit 20/25 nœuds, rafales 30 nœuds en refusant au Sud-Ouest. La mer devient forte à très forte avec une grande houle d’Ouest-Nord Ouest.

Fabrice Amedeo : « Nous sommes très heureux de ce départ réussi. Notre gennaker très creux a fait des merveilles dans les petits airs et nous nous sommes beaucoup amusés avec Eric (« Péron ») de voir avec quelle peine les Maxis multis sont parvenus à nous dépasser. » Après une belle nuit sous la lune, d’abord sous spi, puis progressivement sous gennaker fracturé, puis grand voile arrisée, Newrest – Matmut a tenu le rythme endiablé imposé par les voiliers à foïls de la nouvelle génération. « Ils nous ont passé en milieu de nuit sans que cela ne nous émeuve outre mesure » confesse Fabrice. « Nous sommes à notre place (12ème à 56 milles du leader au relevé de 14 heures) et d’emblée bien en phase avec les éléments, la course et le bateau… »

Class40 : Même menu que les IMOCA avec un scénario légèrement retardé car les bateaux progressent moins vite vers la dépression.

Pour demain : La dépression se comble en se décalant lentement vers l’Est-Sud Est, les vents autour de celle-ci mollissent et la houle s’allonge.

PARTAGER SUR
Article précédentIls sont en route !
Prochain articleNuit fortement agitée
Course Au Large est le premier quotidien sur la Voile Sportive