Le 33è Tour du Finistère à la Voile a débuté cette semaine en Baie de Morlaix avec une première étape sur un parcours de 34 milles entre Roscoff et l’Aber Wrac’h. 600 marins sont engagés sur cette épreuve, véritable institution. Après avoir longé la Côte des Légendes, les concurrents tirent des bords vers les trois Abers avec pour destination l’Aber Wrac’h. C’est vers 15h que les premières étraves s’engagent sous le soleil dans le chenal de l’Aber Wrac’h. A peine cinq heures sont nécessaires à la tête de flotte pour parcourir la trentaine de milles du circuit. « Delta voiles » est ainsi le premier voilier à franchir la ligne d’arrivée, suivi de près par « Manche Fibre-Kunkel Palette-Axecom » et « Warhorse 2 ».
Le voilier « Charrette III » (Frédéric Bourreau) s’impose dans le groupe Crédit Agricole, « Manche Fibre-Kunkel Palette-Axecom » dans le groupe Bretagne, « Pilourson » dans le groupe du département et « Let’s Go III » dans le groupe Super U.

Si certains participants affichent clairement l’ambition de réaliser une performance sportive, pour d’autres, le Tourduf est sur tout l’opportunité de naviguer dans les bassins finistériens. Ils sont chefs d’entreprise, étudiants, député, employés, artisans et ne passent pas des vacances comme les autres. Et si le Tourduf séduit toutes les générations et toutes les origines, c’est qu’il est une grande fête populaire où se rencontrent marins
et terriens tous passionnés de la mer. Mathilde Bres, skippeuse d’un bateau concurrent au classement mixte, signe cette année son troisième Tourduf :
« Je me suis inscrite au Tourduf parce que pour moi, le Finistère est l’un des plus beaux endroits du monde. En plus il s’agit d’une course de performance et de convivialité. Je fait partie d’un équipage un peu atypique car nous ne sommes que deux personnes à naviguer régulièrement, moi et ma soeur. Les autres équipiers sont des américains, ils n’ont pas l’habitude de naviguer dans de telles conditions, ils sont plus accoutumés aux plans d’eau protégés ou aux rivières. Nous n’avons donc pas d’objectifs sportifs mais simplement de prendre du plaisir sur l’eau. Si nous arrivons chaque soir à bon port, sans casser le bateau et en forme nous aurons remplis notre mission ! »

L’Acte 2 du Tourduf a fait la part belle au bassin des Abers puisqu’après Landéda, le troisième port visité est Lampaul-Plouarzel. De l’Aber Wrac’h à l’Aber Ildut, les équipages ont tiré des bords sous le soleil. Les 90 bateaux ont pris la mer à 10h sous le soleil et 10 noeuds d’ouest – sud ouest. Les voiliers les moins rapides se sont engagés sur un parcours de 29 milles tandis que les trois autres catégories se sont élancées dans l’intention de réaliser un circuit de 33 milles. Toutefois, le vent molissant dans l’après-midi et l’inversion de la marée ont incité le comité de course à réaliser une réduction de parcours pour
les deux catégories intermédiaires.

Le louvoyage était au programme pour remonter au vent et emprunter le chenal du Four, entre les îles d’Ouessant et Molène et le continent. La majeure partie des équipes privilégie l’option au large à la recherche d’un vent plus favorable. Elles poursuivent leur descente vers la marque sud face au Conquet avant t’entamer une remontée vers l’Aber Ildut. Vent arrière, la tête du peloton coupe la ligne d’arrivée sous spi à 16h09.
Dans la catégorie Crédit Agricole, Coolroof s’impose sur l’étape du jour, Atrox pour le classement Bretagne, Petit tonner pour le classement Département et Finistère-Amicale pour le classement Super U.

Thomas et Sarah ont la vingtaine et signent cette année une première participation au Tour du Finistère à la Voile. Marins encore non aguerris, ils se sont inscrits avec la ferme intention de faire leur gamme : « J’avais envie d’apprendre réellement, je me suis donc dit que l’idéal était de s’inscrire à une régate. C’est une bonne école. J’ai choisi le Tourduf
parce que je suis originaire de Roscoff mais finalement, je n’avais encore jamais découvert les bassins de navigation du Finistère. J’étais en congé et ne me suis pas posée de questions, j’ai répondu à une annonce d’une équipe qui recherchait des équipiers. J’ai proposé à mon ami Thomas de m’accompagner dans cette aventure. » .
Demain, le Tour du Finistère à la Voile quittera les Abers, direction Camaret-sur-mer dans la Rade de Brest pour la troisième étape.