Une 17e édition bien musclée pour la Quadrasolo

@ Rémi Halegua

On ne court pas qu’en Atlantique, Marseille offre toute l’année des courses dans un plan d’eau d’exception. C’était le cas de la QuadraSolo qui s’est achevé cette semaine. Après une semaine de course, les quadragénaires, quinqua et plus, régatiers amateurs, en solitaire ou en duo viennent de s’amarrer sur les pontons de la Société Nautique de Marseille. Cette 17e édition de la QuadraSolo Méditerranée aura été musclée souligne, Pierre Sathal, Président de la Société Nautique de Marseille, club organisateur de la régate soutenu par l’association des Vieux Safrans.


Pendant les deux premiers jours de cette édition, le mistral s’invite au rendez-vous, obligeant les régatiers à rester cloués au port et annulant l’escale prévue au Cercle des Voiles de Martigues où une soirée les attendait. La première étape se déroule le dimanche en fin d’après-midi en rade de Marseille. Le lendemain a lieu la course de nuit tant attendue, cap sur Porquerolles. Cette étape de la course est une tradition de la Quadrasolo, première régate à proposer une course de nuit en méditerranée pour les solitaires et les duo.

Une journée de repos accompagnée d’une soirée festive sur les pontons du Yacht Club de Porquerolles permet de recharger les batteries pour la suite de l’aventure. Le lendemain un parcours côtier le long de la Presqu’île de Giens jusqu’à Brégançon suivi d’une autre course amènent les participants à exprimer leur qualités de régatiers.
Les conditions deviennent plus musclées le jeudi avec des rafales allant jusqu’à 30 nœuds. Le parcours en direction de Bandol oblige les voiliers à naviguer au près, avec un passage très difficile au niveau du Cap Sicié. Ce sont des conditions sportives et difficiles, particulièrement pour les solos, mais elles sont récompensées à l’arrivée par la soirée des équipages conviviale à la Société Nautique de Bandol.
Aujourd’hui, pour cette dernière journée, un vent toujours aussi fort, force deux voiliers à ne pas prendre le départ, deux autres participants quittent le parcours en milieu de journée. Cette Quadrasolo aura été « intense et très sportive, il ne faut pas oublier que la plupart des voiliers sont conçus pour naviguer en équipage » souligne un participant.

Plusieurs JPK10.10 participent à cette édition, notamment Ar Wech All, qui en 2017 avait la deuxième place en duo et qui gagne cette année devant Expresso, un autre JPK10.10 qui avait l’habitude de courir en solo. Il faut remarquer que Ar Wech All est skippé cette année par Christophe Petetot et Gérard Navarin, c’est d’ailleurs la première fois qu’ils naviguent sur ce bateau et forment ce duo gagnant. Du côté de solo, Bernard Mallaret un habitué de la course remporte la première place avec Tip, un Sun Fast 3600.

Tous les participants sont applaudis par le public. La présence du président de la Transquadra, Frank Lang accompagné du directeur de course et concepteur, Mico Bolo et du président d’honneur Jean Chapel, nous laissent présager une belle réussite pour le départ méditerranéen de cette épreuve en juillet 2020 depuis Marseille. En effet cette célébré régate prendra pour sa 10e édition le départ à la Société Nautique de Marseille. Les organisateurs nous confient « nous avons fait des belles rencontres, plusieurs des participants sont des habitués de la Transquadra, d’autres nous ont manifesté leur intérêt. Nous espérons qu’ils seront une belle vingtaine à participer avec la même motivation qu’ils ont pour la Quadrasolo ».

Source : Société Nautique de Marseille